Accueil


Le ministre de l’agriculture et de l’alimentation a remis les trophées de la bioéconomie au Salon international de l’agriculture ce lundi 24 février. L’association "Lin et Chanvre Bio" a reçu le prix "coup de coeur du jury" pour son projet de jean écologique en chanvre : « du pré au prêt-à-porter »

Actualités

Le ministre de l’agriculture et de l’alimentation a remis les trophées de la bioéconomie au Salon international de l’agriculture publié le mardi 25 février 2020
Le SIA 2020 se tient du 22 février au 1er mars porte de Versailles à Paris. publié le lundi 24 février 2020
Ce document met en perspective les faits marquants de l’année 2019 et quelques chiffres clés publié le vendredi 21 février 2020
du 30 mars au 5 avril 2020 publié le jeudi 20 février 2020
Ce jeudi 13 février, Sabine JULIEN de la DRAAF Normandie, Emilie DA SILVA du REGAL, et Damien GREBOT de l’ADEME étaient les invités de la radio associative Tou Caen, pour une émission sur la lutte contre le gaspillage alimentaire (...) publié le lundi 17 février 2020
Date limite de dépôt des dossiers complets : 9 mars 2020.
Le site internet de la DRAAF Normandie répond-il à vos attentes ? Quel était le but de votre visite ? Les visiteurs de ce site peuvent donner, en 4 clics, leur avis sur ces questions.

Dossiers

Annoncés par le Président de la république, les États généraux de l’alimentation ont été lancés le 20 juillet par le Premier ministre.
Le "Bulletin de Santé du Végétal" (BSV), mis en place dans le cadre d’un réseau d’épidémio-surveillance régional, est destiné à fournir aux agriculteurs et de manière régulière les éléments de situation phytosanitaire et d’analyses de risque de qualité pour les dix filières végétales présentes en Normandie.
Doté de 5 milliards d’Euros sur 5 ans, le volet agricole du GPI a vocation à être un instrument clef de la transformation des secteurs de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de la forêt et du bois, de la pêche et de l’aquaculture.
Les Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) permettent d’accompagner et de valoriser les dynamiques de terrain portées par des agriculteurs qui s’engagent collectivement dans l’amélioration des performances économiques, environnementales et sociales de leurs exploitations.