Contenu

Agreste Études n°2 - Août 2020 - Consommation du foncier agricole, artificialisation des sols : quelle évolution de l’occupation des sols en Normandie entre 2008 et 2018 ?

Consommation du foncier agricole, artificialisation des sols : quelle évolution de l’occupation des sols en Normandie entre 2008 et 2018 ?


La récente publication du millésime 2018 de l’Observatoire des Sols à l’échelle COMmunale (OSCOM) permet de dresser les grandes tendances de l’évolution de l’occupation des sols en Normandie depuis 10 ans.
Selon l’OSCOM, à l’échelle de la Normandie, les surfaces agricoles ont diminué de 16 564 ha entre 2008 et 2018, soit une baisse de 0,8 % en l’espace de 10 ans. Entre temps, l’artificialisation a progressé de 7,8 % sur le territoire normand, soit une surface de 19 263 ha.
Depuis 2013, le rythme de consommation des surfaces agricoles semble amorcer une légère baisse. En majorité, l’artificialisation des sols, qui progresse plus vite que la population en Normandie, est consacrée à l’habitat et se réalise au détriment des prairies et des cultures permanentes. Plus précisément, les zones près du littoral et de l’axe Seine se densifient. Mais d’autres territoires présentent un étalement urbain plus important.


Date de parution : août 2020

Téléchargez la publication (format pdf - 957.2 ko - 11/08/2020)

Téléchargez le jeu de données de la publication (format xlsx - 329.2 ko - 07/08/2020)


Pour en savoir plus :

Méthode
Présentation de l’OSCOM 2008-2018 : consultation, couches et métadonnées

Étude
Agreste Analyse n° 1 - Juin 2017 - Reprise de l’artificialisation des sols agricoles

Cartes
Perte de surface agricole entre 2008 et 2018
Perte de la surface des prairies entre 2008 et 2018
Taux d’artificialisation en 2018
Surface artificialisée par habitant en 2016
Surface artificialisée par habitant supplémentaire entre 2008 et 2016