Contenu

Apprendre à concevoir des systèmes de culture innovants en BTS ACSE

L’approche systémique est essentielle à la formation des futurs agriculteurs-trices et les étudiant-es doivent être confrontés à la réalité du terrain. Il ne s’agit plus de transmettre des savoirs mais de construire des raisonnements contextualisés. La pédagogie de projet développée en agronomie répond à cet objectif.

Dans le département de l’Eure, tous les agriculteurs sont concernés par les Bassins d’Alimentation de Captage (BAC). Des mesures agro-environnementales territorialisées (MAET) sont proposées pour reconquérir la qualité de l’eau, et les agriculteurs souhaitent étudier les possibilités d’évolution de leur système de culture (SdC) avant de s’engager. Imaginer des scénarios d’évolution des systèmes de culture pour satisfaire aux exigences liées aux MAET tout en maintenant un niveau de revenu équivalent constitue un exercice très formateur pour des étudiant-es de BTSA ACSE.

L’objectif est de former les étudiant-es à l’analyse des pratiques agricoles par la compréhension du fonctionnement du SdC en les mettant en situation professionnelle, face à un agriculteur à la recherche d’un conseil argumenté. L’opportunité de travailler avec des étudiant-e-s de 1ére année et un agriculteur exploitant sur le BAC de « l’Habit » s’est présentée en 2012.

L’agriculteur concerné exploite une surface agricole (SAU) de 75 ha, avec un seul SdC. Les productions sont assez diversifiées (colza, blé, lin textile, orge de printemps, pois de printemps et orge d’hiver). Ce système est un peu atypique par rapport à la référence régionale basée sur une rotation colza – blé – orge. L’agriculteur est déjà engagé dans une démarche de durabilité, accorde une grande importance à sa qualité de vie et aux relations socioprofessionnelles. Quant à la MAET proposée, elle nécessite de diminuer la dépendance à l’azote et de baisser l’Indice de Fréquence de Traitement (IFT) herbicide. Les étudiant-e-s doivent imaginer des scénarii d’évolution du système de culture pour répondre aux exigences de la MAET et évaluer les performances potentielles des évolutions proposées.

Activités réalisées sur l’exploitation (1/2 journée)

  • Rencontre avec l’agriculteur et identification des enjeux agricoles et environnementaux du territoire
  • Retracer l’historique et le fonctionnement de l’exploitation
  • Caractériser le fonctionnement actuel du système de culture
  • Echanger avec l’agriculteur pour définir ses attentes

Activités réalisées en classe - 10 h plus du travail personnel des étudiant-e-s

  • Mise en commun des informations, analyse des pratiques et travail par groupe de 4 ou 5 étudiant-e-s pour optimiser les pratiques actuelles (Efficience) et faire évoluer le SdC autour de 3 scénarios (Substitution et Reconception)
  • Introduire une culture de féverole dans la rotation pour diminuer la dépendance à l’azote
  • Introduire des cultures de chanvre et de tournesol pour diminuer la dépendance à l’azote et baisser l’IFT herbicide
  • Passer en agriculture biologique avec introduction de luzerne fourragère

Démarche de travail - l’enseignant met à disposition la documentation technique pour construire les rotations, gérer des intercultures, conduire les cultures, etc.

  • Caractériser et justifier le choix d’une rotation
  • Prévoir les itinéraires techniques (ITK) des cultures et construire des schémas décisionnels
  • Evaluer et comparer les performances potentielles des solutions proposées à l’aide du calculateur STEPHY (STratégies de protection des cultures Economes en produits PHYtosanitaires) avec celles du système actuel
  • Préparer et restituer oralement le travail à l’agriculteur et débattre des scénarii

Cette activité s’est avérée très formatrice et motivante pour les étudiant-e-s malgré la difficulté de l’exercice. L’acquisition de nouveaux modes de raisonnement a permis de valider le projet pédagogique. Les étudiant-e-s réinvestiront ces acquis en 2ème année pour concevoir un projet innovant dans leur rapport de stage.

Source : « Enseigner à produire autrement en Haute-Normandie » Lettre d’information de l’enseignement agricole no. 1 – Novembre 2014

En savoir +
Jean-Jacques Gailleton et Jean-Robert Moronval. Comment la formation en agronomie dans l’enseignement technique agricole fait face à l’évolution des compétences des agriculteurs ? Revue AE&S, vol.3, n°2, 8
_ http://www.agronomie.asso.fr
http://www.systemesdecultureinnovants.org