Contenu

Didier Guillaume inaugure les 10e Assises de la pêche et de la mer à Granville

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation est à Granville ce jeudi 12 septembre pour l’ouverture des Assises de la Pêche et des Produits de la mer. Au programme notamment : la durabilité des pêches, l’attractivité des métiers au sein de la filière et la question du Brexit.

Dans son discours d’ouverture, Didier Guillaume a rappelé aux représentants de la filière et aux professionnels présents que « le gouvernement est pleinement mobilisé pour assurer la résilience du secteur quant aux conséquences du Brexit ». « La pêche ne doit pas et ne sera pas la variable d’ajustement du Brexit » a t-il encore affirmé.

Enfin, le ministre s’est exprimé en faveur d’un Feamp post 2020, simplifié et rénové, offrant une plus large autonomie de gestion aux régions.

Quel est l’objectif de ces Assises ?

Depuis 2010, de nombreux acteurs de la filière pêche se réunissent pour discuter des différents enjeux de la pêche française. Mareyeurs, distributeurs, entreprises de conseils, producteurs du secteur public et privé échangent leurs expériences autour de plusieurs thématiques, tel que l’impact environnemental des activités de la pêche, les innovations ou encore le Feamp.

Parmi les temps forts de cet événement, figurent notamment :

  • Prendre en compte l’impact environnemental des filières » , le jeudi 12 septembre (14h55)
  • L’avenir du Feamp », le jeudi 12 septembre (16h30), animé par Frédéric Gueudar-Delahaye, directeur de la Direction des Pêches Maritimes et de l’Aquaculture
  • Des innovations pour valoriser la matière première » , le 12 septembre (16h45)
  • Flottes, formations, commercialisations : les problématiques spécifiques de l’Outre-Mer », le vendredi 13 septembre (9h10)
  • Rentrer dans le métier : la parole aux jeunes », le vendredi 13 septembre (11h25
  • Brexit : où en est-on ? », le 13 septembre (15h30), avec notamment Philippe de Lambert des Granges, directeur de projet Brexit à la Direction des Pêches Maritimes et de l’Aquaculture.

En savoir plus sur le site du MAA