Contenu

La contribution du département santé des forêts pour l’élaboration du Programme Régional Forêt Bois de Normandie

En conclusion de cette contribution :

"La forêt normande se porte bien et n’est pas affectée jusqu’alors par des problèmes sanitaires d’ampleur.

Les épisodes de sécheresse, sont moins marqués que sur le reste du territoire, les répercutions sur les peuplements sont généralement locales. Le chêne pédonculé, le hêtre, le douglas ou les épicéas sont les essences les plus impactées dans les années qui suivent le stress.

Localement, le manque de sylviculture dans certains massifs ou, au contraire, de fortes coupes, perturbent la santé des chênaies. L’augmentation des surfaces couvertes par des Documents de Gestion Durable et leur mise en oeuvre plus fine lorsqu’ils existent permettrait de minimiser cet effet.

Chez les pins, la maladie des bandes rouges est le problème majeur et peut remettre en cause l’avenir du pin laricio, largement utilisé dans les boisements et reboisements depuis une cinquantaine d’années.

La santé du douglas est bonne. Attention toutefois à ne pas généraliser le choix de cette essence !

Phytophthora ramorum constitue une menace importante pour les mélèzes, il convient de diversifier les essences lors des plantations."

Rapport détaillé (format pdf - 2 Mo - 31/01/2017)