Contenu

Le Plan Régional Santé-Environnement

Le troisième Plan Régional Santé Environnement (PRSE3) 2017‑2021 a été signé conjointement par Fabienne BUCCIO, Préfète de la région Normandie, Préfète de la Seine-Maritime, Hervé MORIN, Président de la Région Normandie et Christine GARDEL, Directrice générale de l’Agence régionale de santé.

Pour agir sur la qualité de notre environnement et donc préserver la santé des Normands, ce troisième plan régional santé environnement propose des orientations visant à réduire les impacts des facteurs environnementaux sur la santé mais aussi à promouvoir des dynamiques pour un environnement favorable à la santé. L’objectif est l’amélioration de la santé des Normands et la réduction des disparités territoriales avec une attention particulière à la prise en compte des publics plus vulnérables, notamment les femmes enceintes et les jeunes enfants.

C’est à la lumière des priorités nationales et des spécificités de Normandie, que ce plan a été élaboré. Ce plan n’a pas vocation à intégrer l’ensemble des mesures prises dans le domaine de la santé environnementale, ni à se substituer à différents plans sectoriels aux préoccupations voisines (plan régional de surveillance de la qualité de l’air, plan régional santé travail, plan écophyto, programme national pour l’alimentation,…). Il propose, après une large consultation des acteurs concernés, des actions ciblées, raisonnables et accessibles à conduire dans notre région sur la période 2017-2021.

De nombreuses actions déjà engagées

En cohérence avec les 16 objectifs du plan, de nombreuses actions sont déjà mises en œuvre par les collectivités, les associations, les entreprises, les administrations et établissements publics, les professionnels de santé, les particuliers…

Il est difficile de toutes les citer tant elles sont diverses ; quelques exemples d’actions mises en œuvre :
• Développement des mobilités durables et aménagement de pistes cyclables ;
• Lutte contre le gaspillage alimentaire ;
• Démarche zéro phytosanitaires ;
• Sécurisation de l’alimentation et protection de captage d’eau ;
• Action de sensibilisation en santé environnement de publics vulnérables ;
• Programmation d’actions pour améliorer la qualité de l’air ;
• Accompagnement d’actions de sensibilisation des jeunes aux risques sanitaires liés à l’écoute de musique amplifiée ;
• Information sur la réduction de la production de déchets ;
• Meilleure prise en compte de l’aspect santé dans les projets d’aménagement et d’urbanisme.

Ces types d’actions, et bien d’autres, contribueront à un environnement favorable à la santé des Normands.

Retrouvez le communiqué de presse et le PRSE 3 sur le site de l’ARS