Contenu

Trophées de la bioéconomie : prix "coup de coeur du jury" pour le lauréat normand


Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a organisé la 2ème édition des « Trophées de la bioéconomie ». Ce concours récompense des projets de filière qui proposent de valoriser des bioressources en substitution aux ressources fossiles.

La première étape des Trophées s’est tenue fin 2019 dans chaque région, afin de sélectionner le lauréat régional parmi l’ensemble des candidatures.

Les projets des 13 lauréats régionaux ont ensuite été étudiés par un jury qui a désigné les 2 lauréats nationaux : la société INSTEAD de Franck Grossel (région Hauts-de-France) dans la catégorie « matériaux biosourcés » et le projet Folivarde du laboratoire AkiNaO (région Occitanie) dans la catégorie chimie du végétal, ont été récompensés par le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, lundi 24 février, au salon de l’agriculture.
Le ministre a également remis un prix « coup de cœur du jury » au lauréat normand, l’association Lin et Chanvre Bio, pour son projet de jean écologique en chanvre : « du pré au prêt-à-porter ».

Produire un jean écologique en chanvre français : « du pré…au prêt à porter ! »
L’association Lin et Chanvre Bio regroupe en son sein l’amont et l’aval de la filière (de l’agriculteur au fabriquant de vêtement). Elle pilote toutes les étapes de la fabrication du 1er prototype de jean en chanvre normand et travaille ainsi à reconstruire une filière chanvre textile, fibre écologique par excellence, en s’appuyant sur les outils industriels locaux de la filière lin.
Plante naturellement résistante, le chanvre ne nécessite ni produit phytosanitaire, ni irrigation, abrite une quantité d’insectes auxiliaires et permet de fournir des fibres textiles.
Avec ce jean en chanvre, LCBio démontre qu’il est possible de fabriquer un vêtement durable, avec des fibres locales, solides, confortables mais aussi biodégradables, issues d’une agriculture respectueuse de l’environnement en bio comme en conventionnel.

Le jury normand, constitué de représentants du Crédit Agricole, DREAL, DIRECCTE, Chambre régionale d’agriculture, et ProfessionsBois, présidé par la DRAAF, avait été séduit par la qualité du projet et l’avait désigné lauréat de Normandie en décembre 2019.