DRAAF Normandie

Stop aux idées reçues !

publié le 16 mars 2022

#1 - L’EA forme uniquement aux métiers de la production agricole
L’EA propose des formations qui préparent à plus de 200 métiers du vivant avec un emploi à la clé, dans des secteurs passionnants comme l’environnement, l’agriculture, l’agroéquipement, l’agroalimentaire, l’alimentation, la vente, les services à la personne…


#2 - L’EA s’adresse majoritairement à des jeunes issus du milieu agricole

90 % des jeunes présents dans les établissements ne sont pas issus du milieu agricole (parents agriculteurs ou salariés agricoles).


#3 - L’EA propose uniquement des formations professionnelles

Outre les formations professionnelles, l’EA propose des formations générales, les 4ème/3ème ainsi que le bac général ou technologique (technologies de l’agronomie et du vivant) ; il permet la poursuite d’études dans le supérieur court (BTS, licence professionnelle) et dans le supérieur long (master). Un concours réservé permet même aux meilleurs étudiants titulaires de DUT dans le domaine de la biologie, ainsi que de certaines spécialités de BTS ou de BTSA, d’accéder aux études d’ingénieur, de vétérinaire ou de paysagiste.


#4 - L’EA s’adresse à des jeunes qui ont des difficultés scolaires

Les jeunes de tous les niveaux d’étude, quel que soit leur résultat scolaire, y compris les majors de promotion, peuvent trouver leur voie et s’épanouir dans l’EA.


#5 - L’EA est réservé aux garçons

La proportion de filles ou de garçons dans l’EA est d’environ 50 %.


#6 - L’EA est dispensé uniquement en lycée agricole

L’enseignement technique agricole est constitué de :
• l’enseignement public (lycée agricole, centre de formation pour adultes ou par apprentissage) ;
• l’enseignement privé à temps plein (lycée agricole privé sous contrat avec l’État) ;
• l’enseignement privé au rythme approprié (alternance pratiquée en maison familiale et rurale ou autre établissement sous contrat avec l’État)


#7 - L’EA est un enseignement du passé

Choisir l’enseignement agricole, c’est faire le choix de formations menant à des métiers tournés vers l’avenir et en lien avec les enjeux de notre société, tels que l’agroécologie, le bien-être animal, l’alimentation, l’environnement, les territoires, les biotechnologies, le développement durable ou encore l’énergie. L’EA est au cœur d’une « 3ème révolution agricole » qui sera fondée sur le vivant et la connaissance