Contenu

1ère édition des « Printemps des transitions » : la Normandie relève le défi !


C’est dans le cadre de son nouveau projet d’établissement et de son plan local « Enseigner à produire autrement »(PLEPA) que le lycée de Chambray et la DRAAF de Normandie ont inauguré le 24 février dernier la 1ère édition des « Printemps des transitions » initiés par la DGER en présence de Valérie BADUEL (DGER) et Bruno FERREIRA, directeur général de l’alimentation (DGAL) et Pierre-André DURAND, Préfet de la région de Normandie. Dans le cadre de la campagne de communication de l’enseignement agricole « L’aventure du Vivant », cette opération nationale a pour objectif de faciliter l’organisation par les établissements, d’évènements ouverts à leurs partenaires et au grand public, à l’occasion desquels ils témoignent de leurs actions les plus emblématiques liées aux transitions et à l’agroécologie. Action inscrite au plan régional Ecophyto, cette journée était soutenue par le Préfet de région, Pierre-André DURAND, dans le cadre de la déclinaison territoriale des réformes prioritaires du Gouvernement sur la réduction des usages des produits phytosanitaires et l’accélération de la transition écologique.

La DRAAF de Normandie partage l’ambition, avec les acteurs de la recherche, de la formation et du développement agricole, de valoriser les bonnes pratiques environnementales et sanitaires des agriculteurs, la qualité des formations et les coopérations régionales.

Les 2 tables rondes organisées au cours de la matinée ont permis de mieux appréhender les dynamiques de formation et de certification Haute valeur environnementale (HVE) et Plante Bleue en cours en Normandie et d’éclairer sur les choix des structures (chambre régionale d’agriculture, le Cerfrance, VAL’HOR et Astredhor seine manche, Arvalis, NATUP) quant à l’accompagnement des responsables des exploitations agricoles et horticoles normandes. Certifiée HVE en mai 2021 par OCACIA, le témoignage de Patrice DUHAMEL, directeur de l’exploitation de polyculture élevage bovin allaitant, labellisée en agriculture biologique (AB) du lycée de Chambray, a permis de valoriser le rôle des plateaux techniques de l’enseignement agricole comme support d’apprentissage, d’expérimentation et de démonstration. Théo et Clara, étudiants de BTS ACSE, ont pu participer à la phase de préparation de l’audit et à l’établissement du classeur documentaire. Maxime et Thomas, étudiants en BTS APV, ont témoigné de l’intérêt de construire des scénarii d’évolution du système de culture pour mieux gérer la pression du ray-grass et du vulpin en céréales à paille dans le cadre du projet Ecophyto’Ter avec l’appui de la Bergerie nationale : « Ce que l’on a appris à faire, on sera en situation de le faire dans notre vie professionnelle future ».

En réponse aux attentes sociétales en matière de certifications environnementales, « l’enquête sur les changements de pratiques agricoles au sein du Bassin d’Alimentation de Captage de l’Habit » réalisée par les étudiants en coopération avec le GERDAL (INRAE) a rendu compte de la diversité des motivations des agriculteurs. Dans le prolongement de la loi EGALIM, Jean-Marie LENFANT, président du pôle filières à la chambre régionale d’agriculture de Normandie, a souligné que « la demande croissante des centrales d’achats, des coopératives et celle de la restauration collective publique » crée les conditions nécessaires au développement de la haute valeur environnementale.

Lena DELORD, auditrice HVE - NATUP : "Il est important d’accompagner les agriculteurs dans une démarche méconnue et trouver l’itinéraire technique et le modèle le plus viable pour l’exploitation. Il est aussi intéressant que le plus grand nombre puisse, grâce à la certification, bénéficier des écorégimes au titre de la PAC 2023"