Contenu

Agreste Données n°10 - Janvier 2019 - Pratiques sanitaires, santé et soins dans les élevages bovins en Normandie

Sept éleveurs sur dix agissent pour réduire l’utilisation de produits vétérinaires


Face aux risques d’introduction et de transmission des maladies dans leurs troupeaux, les éleveurs
agissent en fonction de leur orientation, laitier ou allaitant. Les pratiques de prévention et de soins sont globalement plus développées en élevage laitier qu’en élevage allaitant et ceci dans tous les domaines, qu’il s’agisse de prévenir la diffusion de maladies lors de contacts entre animaux ou par des visiteurs, veiller à la qualité de l’eau d’abreuvement ou encore assurer l’hygiène des bâtiments. Au contraire des autres régions françaises, la vaccination d’une partie au moins du troupeau est, en Normandie, plus fréquente en élevage laitier qu’en allaitant.
Si les produits vétérinaires comme les antiparasitaires et antibiotiques sont utilisés dans presque tous les élevages, une majorité d’éleveurs affirment néanmoins avoir mis en oeuvre des pratiques pour réduire l’usage des produits vétérinaires.


Date de parution : Janvier 2019
Téléchargez : la publication (format pdf - 723.2 ko - 11/02/2019)