Agreste Études n°11 - Juillet 2022 - Main-d’œuvre agricole et externalisation des travaux en Normandie en 2020

publié le 8 juillet 2022

Moins d’emplois familiaux, davantage de travail salarié

En 2020, 50 000 personnes travaillent de façon permanente sur les exploitations agricoles normandes, soit 17 600 de moins qu’en 2010. Si l’on ajoute la main-d’oeuvre saisonnière ou occasionnelle, le volume total d’emploi mobilisé par les exploitations s’élève à 39 500 équivalent temps plein (ETP), en baisse de 13 % en 10 ans. Le volume de l’emploi salarié non familial s’accroît légèrement. Malgré la diminution marquée du nombre d’actifs, les chefs d’exploitation, coexploitants et membres de leur famille assurent toujours la plus grande part du travail agricole. Les exploitations d’élevage bovin lait spécialisé et celles de grandes cultures regroupent la moitié du volume de travail agricole normand. 63 % des exploitants recourent à l’externalisation de travaux agricoles, une pratique d’autant plus fréquente que le poids économique de l’exploitation est important.




Date de parution : Juillet 2022
Télécharger la publication (format pdf - 217.9 ko - 07/07/2022)
Télécharger le jeu de données de la publication (format xlsx - 650.1 ko - 07/07/2022)


Pour en savoir plus :
Études

Normandie

Âge des exploitants et devenir des exploitations en Normandie en 2020, Agreste Études n°10, Juillet 2022

Premiers résultats du Recensement Agricole 2020, Agreste Études n°9, Décembre 2021

Les installations d’exploitants affiliés à la MSA en Normandie en 2019, Agreste Études n°5, Mars 2021

France
Main-d’œuvre et externalisation des travaux : le volume de travail des salariés permanents non familiaux augmente de 8 % en dix ans, Agreste Primeur, n°2022-11

Âge des exploitants et devenir des exploitations : les exploitations fruitières ou de grandes cultures plus souvent dirigées par au moins un exploitant senior, Agreste Primeur, N° 2022-10